Le test PEA

Ce test est réalisé pour savoir si le chiot est bi entendant, entendant unilatéral ou sourd.

L’alimentation du dalmatien

Le système digestif

         Ces derniers temps, nous avons vu fleurir tout un tas d’articles et de reportages sur l’alimentation de nos amis les bêtes. Et ce n’est parfois pas facile de s’y retrouver quand on est novice. Voici un petit résumé qui, je l’espère sera clair et facile à comprendre.

 

         Commençons par un peu d’anatomie et donc par le système digestif du chien :

 

 

Le système digestif du chien est un « circuit court » contrairement à celui des humains ou des herbivores. Et cela signifie quoi ? Tout simplement que les aliments ne restent pas longtemps dans le tube digestif du chien. Il lui faut donc des aliments facilement assimilables, qui n’ont pas besoin de fermentation. 

         Il fautdonc retenir que :

Le chien est un carnivore mais pas strict (comme l’est le chat ou le furet) mais à tendance omnivore. 

         Le métabolisme du chien tire son énergie des protéines animales. Ce doit donc être le premier ingrédient de toute alimentation proposée. 

         Le métabolisme du chien n’est pas capable de digérer les glucides en trop grande quantité. 

         La mâchoire du chien n’est pas faite pour mâcher, elle broie mais ne mâche pas.

         Comment s’y retrouver dans tout ce qui est proposé ? Déjà, pour simplifier un peu les choses, on peut diviser les différentes alimentations en 2 groupes :

 

-      L’alimentation sèche : les croquettes

 

-      L’alimentation humide : les pâtés et l’alimentation crue 

 

Dans les croquettes, vous avez 3 groupes :

 

-      Les croquettes avec céréales

 

-      Les croquettes faiblement dosées en céréales (low grain)

 

-      Les croquettes sans céréales (free grain)

 

Dans l’alimentation humide, vous avez 4 groupes :

 

-      Les pâtés (les boîtes toutes faites)

 

-      Le BARF

 

-      Le rawfeeding

 

-      Le wholeprey 

 

Alors comme il existe des sites très bien faits et documentés, je ne vais pas développer ici tous les détails concernant l’alimentation humide de type BARF, rawfeeding et wholeprey mais je vais vous donner les liens comme cela vous pourrez prendre le temps de lire : (la liste n’est pas exhaustive)

www.barf-asso.fr

www.tribu-carnivore.com

 

En ce qui concerne les pâtés, il faut lire la composition et privilégier celle où la viande est le premier ingrédient. Par contre 2 bémols : le chien n’a aucun effort de mastication à faire. Alors même si le chien ne mâche pas ses aliments, il lui faut un minimum de mastication pour entretenir une bonne hygiène buccale et la pâtée n’est clairement pas du tout adaptée. L’autre point négatif, c’est qu’elle ne se conserve pas longtemps. Donc si votre chien boude son repas, il faut le jeter sous peine de voir proliférer tout un tas de bactéries dans sa gamelle. 

 

En ce qui concerne les croquettes, si on reste logique avec l’anatomie du chien, il faut privilégier les croquettes sans céréales ou avec peu de céréales. Mais là encore attention à la composition. Certaines contiennent trop de légumineuses, qui ne sont pas forcément bien digérées par le chien. Il faut faire attention au taux de glucide des croquettes. Je rappelle que les glucides ne sont pas ou très peu digérés par le chien. Et comment connaitre le taux de glucide ? Par un calcul simple :

100 – (% protéines brutes + % de matière grasse + % cendre + % fibres + % humidité)

Le résultat doit être inférieur à 20 pour que les croquettes soient bien. Au-delà de 30, elles sont à éviter.

Si vous voulez en savoir plus, il existe un livre du vétérinaire Jutta Ziegler « toxic croquettes » qui fait réfléchir sur le conflit entre le bien-être de nos animaux et le juteux business tout autour.

Il existe également des classements des différentes croquettes (toutes n’y sont pas tellement la panoplie proposée est vaste), en voici un exemple :

 

Tableau comparatif . 

 

            Le dalmatien a une particularité qu’il ne faut pas négliger quand on choisit son alimentation. Il n’élimine pas bien l’acide urique, ce qui peut engendrer la formation de calculs. Il faut éviter les aliments contenant un taux élevé de purine pour limiter les risques. Il faut également faire attention à ce que le chien ait suffisamment d’eau à sa disposition afin de diluer au maximum l’acide urique.

 

Voici un site qui explique beaucoup en détail les différents types de cristaux :

 

http://barf-raw-feeding.fr/teneur-purine-viandes-poissons/ 

 

            En résumé, donner à manger à son animal est simple mais il faut le faire en respectant son anatomie et son métabolisme. Il faut le faire également en prenant en compte l’animal lui-même. Ne pas hésiter également à discuter avec les éleveurs pour avoir plus d’informations sur leur expérience, quelque soit le type d’alimentation. Et beaucoup d’éleveurs fournissent un « kit chiot » avec l’aliment auquel le chiot est habitué. Mais n’hésitez pas à en parler avec lui !

 

Raw feeding : nourrir son animal sainement

Les dalmatiens LUA

Pour information, cliquez sur les liens suivants :

Les LUA de chez Somoras (en allemand) 

le monde des dalmatiens LUA