Education

 "Pour bien vivre dans notre société humaine"

 

Si on part du principe que votre chiot provient d’un élevage qui applique les règles de base du bon chiot, celui-ci aura déjà acquis le minima, soit un chiot en bonne santé, ayant eu les bases auprès de sa mère, voir auprès d’autres congénères, il aura été soumis aux stimulis de la vie dans une maison, et ses bruits, été en contact de plusieurs humains.

 

 Il s’avère que son éducation sera plus facile aussi, s'il a rencontré d’autres espèces chez son éleveur, des enfants, la connaissance de l’extérieur de la maison.

  

 

Vous vous êtes renseignés sur les besoins du Dalmatien, votre éleveur vous a conseillé le chiot dont le caractère sera le mieux en adéquation avec votre mode de vie. 

 

Vous y voilà, vous allez rentrer chez vous avec votre chiot de 8 à 10 semaines, il va falloir lui inculquer les « bonnes manières », mais pour cela, vous devrez aussi respecter qui il est, si vous souhaitez que celui-ci comprenne ce que vous attendez de lui. 

 

 

Une bonne éducation au naturel, doit se faire en respectant le chien soit : 

          - sans contrainte 

          - ne jamais oublier que chaque individu à son propre caractère 

          - pour mieux le comprendre, il faut se mettre à la place du chien, tenter de penser comme lui, essayer de comprendre ses réactions, devancer ses désirs, anticiper ses réticences : 

http://ecoledesmaitres.net/ethologie/sommaire.html 

          - utiliser ses instincts primaires (nourriture, jeux…).  

Nous avons plusieurs moyens pour éduquer un chiot, en utilisant ses tendances innées afin qu’il obtienne les acquis de base en éducation : 

          - La nourriture (un état de privation augmente la motivation, même si nous humain pensons que cette méthode est « barbare », simple mais efficace) 

           - La proie (l’objet de jeu) 

          Imitation d’un congénère 

          - Les signaux positifs du maitre (joie et sourire, caresses, paroles chaleureuses) 

          - Les situations agréables (départ en promenade) 

 

Ces bases peuvent être acquises en se faisant conseiller auprès d’un club canin qui pratique l’école du chiot en méthode naturelle, où votre chiot rencontrera et se familiarisera aux autres races de toutes tailles, à d’autres humains. 

Cet apprentissage devra être ludique afin que votre chiot soit heureux d’y aller, mais vous aussi car un maître mal dans ses baskets, aura un chien mal dans ses pattes.

 

 

 https://ecoleduchiotortega.com/  

 

L’éducation commence par l’apprentissage de la propreté du chiot : c’est-à-dire que votre chien fasse ses besoins quand, et où vous le désirez. Tous les chiots ont un contrôle limité de leur vessie, en particulier quand ils sont excités.  

C’est tout à fait normal, vous devez vous armer de patience et ne surtout pas réprimander un chiot qui fait ses besoins dans la maison : il ne peut pas contrôler sa vessie. 

En général un chiot qui a eu les bases à l’élevage d’hygiène et avec sa mère ; si l’on respecte bien ses cycles de sorties quotidiennes soit 6 fois à minimum par jour au lever, avant le jeu, après les repas, pourra être propre dès ses 3 mois.

  

Les ordres de base que votre chien doit connaître : 

           Assis : de base assez naturelle chez le chiot qui le fera pour quémander à sa mère, doit être acquis très tôt pour contrôler le comportement de votre chien. 

          - Couché : vous apprenez à votre chien à s’allonger sur commande et se tenir tranquille, soit à une place définie, son lieu de couchage. 

          NON : le maître mot, car l’on doit imposer des interdits à notre chien, on ne peut tout autoriser, et en opposition le BIEN pour récompenser, en complément des autres récompenses (sourire, caresses, nourriture). 

          - Viens ici : faire venir son chien à l’endroit où l’on est, quand on l’appelle.

LRAPPEL de son chien est un ordre primordial à acquérir, afin que celui-ci puisse vivre le plus en liberté, et vivre heureux et en sécurité. 

          - Au pied : vous devez apprendre à votre chien à marcher à côté de vous, au même rythme que vous et sans tirer en laisse.

 

 

La marche au pied

Le chien marche à côté sans tirer sur sa laisse.

Le couché

Le chien doit rester couché, même après éloignement de son maître.

Le rappel

Sur ordre du maître, le chien doit revenir au pied et s'asseoir.

Retour d'expérience - Education par les gestes

 

La parole et les mots sont-ils vraiment nécessaires pour éduquer un chien ?

 

Nous parlons toujours en éducation canine des moyens à utiliser, comme les mots, les caresses, les gestes, les mimiques, les postures et les friandises pour faciliter l’éducation et la communication avec le chien.

Mais la parole et les mots sont-ils vraiment nécessaires pour éduquer un chien ?

 

Si la vie à décider d’un handicap, soit la perte de la parole, tout de suite certains pourraient se dire qu’avec humains ou chiens, la communication pourrait être faussée. Une personne malentendante ou sourde pourra toujours communiquer d’autres manières, avec la langue des signes pour les initiés, mais aussi avec ses postures de corps, ses expressions de visages et les sons qui ne seront pas des mots complets, mais compréhensibles, et la communication écrite bien sûr.

 

Mais avec notre ami le chien, qu’en est-il ?

 

Tout est possible en éducation canine, nul besoin de mots, pour obtenir une belle éducation de base de chiots, la gestion d’un groupe de chiens adultes, à la maison ou en liberté, en exposition canine ou en agility.

 

Et au moins les mots ne parasiteront en rien la communication, car trop de mots peuvent fausser la communication avec le chien.

Les images ci-dessous parlent d’elles-mêmes.

 

Pascale et Philippe Delavier 

La belle

Câlin

Bisou

Le mort

Contacts et jeux de groupe canin

Assis

Couché

Reste

Patte

Tape

Pascale en exposition

Philippe en exposition

Philippe conducteur en Agility

Le langage du chien

Votre chien s'exprime, mais que vous dit-il ?